Postes de secours dans les manifestations publiques

Un poste de secours ou dispositif prévisionnel de secours (DPS), peut être obligatoire dans le cadre de l’organisation d’une manifestation publique (sécurité nautique, manifestation sportive, concert, etc.). La SNSM fait partie des associations agréées de sécurité civile qui peuvent vous aider à mettre en place un DPS.
Sauveteurs en Mer assurant les postes de secours durant le festival Hellfest en 2018
Les Sauveteurs en mer tiennent les postes de secours durant le festival Hellfest, comme lors de nombreuses manifestations sportives et culturelles. © Marianne Cossin 2018

Les dispositifs prévisionnels de secours (DPS) et leur mise en place

Depuis le 1er janvier 2007, le référentiel national des missions de sécurité civile, édicté par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du ministère de l’Intérieur, prévoit que tout organisateur (collectivité locale ou personne privée) de manifestations ou de rassemblements à caractère sportif, culturel ou social, doit assurer la sécurité du public et des participants en mettant en place un dispositif prévisionnel de secours (DPS).

Au-delà de 1 500 personnes, il doit réaliser une déclaration auprès du maire ou du préfet qui décidera ou non la mise en place d’un DPS.

Les nageurs sauveteurs de la SNSM, dont les qualifications et l’expertise sont reconnues, peuvent participer et mettre en place ces dispositifs prévisionnels de secours (DPS). Conformément à l'article 36 de la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, la SNSM fait en effet partie des associations agréées de sécurité civile pouvant intervenir sur ce type de mission (mission de type D). Chaque année, elle met ainsi en place plus de 1 300 DPS partout en France : matchs de ligue 1, festivals de musique, étapes du Tour de France, etc.

Quelles missions assurent les Sauveteurs en Mer dans un poste de secours ?

Les sauveteurs mobilisés dans un DPS doivent pouvoir mettre en œuvre les premiers gestes de secours : mettre en position d’attente une personne qui fait un malaise, immobiliser les membres atteints en cas de traumatisme ou pratiquer les premiers gestes en cas de détresse vitale : hémorragie, étouffement, etc. 

Les secouristes présents sur les DPS disposent bien évidemment des qualifications requises pour réaliser ce type d’intervention. Sur un DPS, au moins 75 % d’entre eux doivent ainsi justifier d’un certificat de compétence de niveau 2 et les autres de niveau 1.

Comment mettre en place un poste de secours ?

Vous avez besoin d'un poste de secours, d'une équipe de secouristes nautique ou terrestre pour une manifestation, une compétition, un tournoi ? Contactez le centre de formation et d'intervention (CFI) le plus proche de votre domicile et adressez lui votre formulaire de demande de DPS.

Avec plus de 3 300 bénévoles (dont plus de 3 000 intervenants secouristes (niveau 1 et 2), 35 médecins, 34 infirmiers et 155 logisticiens), la SNSM dispose de l’ensemble des moyens humains et matériels nécessaires pour mener à bien ce type de mission

Quelles sont les structures disponibles à la SNSM pour des postes de secours nautiques ou terrestres ?

En fonction de différents critères tels que la taille, le lieu et la fréquentation de la manifestation, nous vous orienterons vers le type de DPS que vous devrez mettre en place. Il en existe 4 : 

  • Le point d’alerte premier secours : constitué d’un binôme de secouristes, équipés de matériel de premier secours léger (nécessaire pour secourir et réanimer une personne).
  • DPS petite envergure : 4 et 12 secouristes, avec du matériel plus lourd (matériel de brancardage et d’immobilisation, ambulance, etc.).
  • DPS moyenne envergure : entre 13 et 36 secouristes, équipés du même matériel en plus grande quantité.
  • DPS de grande envergure : au-delà de 36 secouristes. Ces DPS sont prévus pour des grands événements de type festival. La préfecture détache alors des autorités sur place et met en place un poste de commandement opérationnel, intégrant des sapeurs-pompiers, des gendarmes, le SAMU et un DPS encadré par une association agréée.

Quels types d’événements sont sécurisés par la SNSM ?

Les Sauveteurs en Mer interviennent aussi bien en mer qu’à terre :

  • Encadrement d'activités nautiques avec embarcation pneumatique, Jet-Ski© ou paddle.
  • Poste de secours nautique en mer avec un bateau de sauvetage de la SNSM.
  • Poste de secours terrestre avec un véhicule de premiers secours à personnes.

Concrètement, la SNSM sécurise des manifestations sportives : triathlon, matchs de football, compétitions de voile, kite-surf, natation, tour de France, etc. Et des événements culturels : concert, festival, etc.

Quel est le coût d'un dispositif prévisionnel de secours  ?

Les Sauveteurs en Mer et les intervenants secouristes assurent les postes de secours bénévolement. Seule une participation financière est demandée à l’organisateur de l'événement en contrepartie de la prestation de service afin de couvrir les dépenses engagées par le centre de formation et d'intervention (CFI) pour réaliser sa mission (entretien et usure du matériel).

Contactez le centre de formation et d'intervention (CFI) le plus proche de votre domicile et adressez lui votre formulaire de demande de DPS.

Actions en pleine mer

Les DPS ne concernent que des événements organisés à terre ou à moins de 300 mètres des côtes. Au-delà, la SNSM apporte également son concours à de nombreuses manifestations nautiques tous les ans, telles que le Vendée Globe, la Route du Rhum ou encore le Défi Wind à Gruissan, pour lesquelles elle peut mettre en place des dispositifs pouvant aller jusqu’à 50 Sauveteurs en Mer.

Postes de secours en plage

Les Sauveteurs en Mer assurent également la surveillance de 250 postes de secours en plage dans 144 communes du littoral.

Sauveteurs en Mer assurant les postes de secours durant le festival Hellfest en 2018
Postes de secours assurés par la SNSM durant le festival Hellfest en 2018 © Marianne Cossin